Réhabilitation

La réhabilitation propose de procurer une retraite à des animaux sains en fin de protocole expérimental en alternative à l’euthanasie. La réhabilitation est peu répandue bien qu’elle soit autorisée par la loi. Elle a été intégrée en tant que 4ème R* à la directive européenne sur l’expérimentation animale à l’occasion de la révision de cette dernière en 2010. En France, le processus de réhabilitation est assuré depuis plusieurs années par le Groupement de Réflexion et d’Action pour l’Animal (GRAAL). La SFECA a souhaité aider à la généralisation de cette démarche éthique et respectueuse des animaux.

Nous avons mis en place un partenariat entre la SFECA et le GRAAL pour assurer le suivi scientifique des réhabilitations (de la sélection des lieux d’accueil au suivi post-réhabilitation en termes d’adaptation et de bien-être).

Le principe de ce partenariat est de proposer un soutien régional des membres SFECA au GRAAL pour suivre le déroulement des réhabilitations, ceci en fonction des compétences et de la bonne volonté de chacun. Lors de l’assemblée générale du  1er avril 2010, les adhérents ont apporté leur soutien à ce projet de partenariat.

Nous recherchons des experts pour participer à des actions de réhabilitation

Les membres de la SFECA qui souhaitent participer à de telles actions de réhabilitation sont invités à envoyer un CV mentionnant leur expertise (espèce, bien-être, etc.) à Odile Petit (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.). Un comité « réhabilitation » composé de cinq membres du CA examine ces dossiers et complète la liste d’experts afin de pouvoir proposer des missions « réhabilitation » (visite des locaux, conseils pour l’accueil, observation de l’animal, bilan ...) aux membres compétents situés dans la zone géographique d’intervention. Ces missions ne sont pas rémunérées mais sont défrayées.

* Les 3 R signifient remplacement, réduction et raffinement.

Les alternatives de remplacement désignent les méthodes permettant d'éviter ou de remplacer l'utilisation d'animaux. Cela inclut à la fois le remplacement complet (c'est-à-dire remplacer les animaux par des modèles informatiques) et le remplacement relatif (c'est-à-dire remplacer les vertébrés par des animaux ayant un moindre potentiel de perception de la douleur, comme certains invertébrés).

Les alternatives de réduction se réfèrent à toute stratégie débouchant sur l'utilisation moindre d'animaux pour obtenir des données suffisantes permettant de répondre à la question de recherche, ou sur la maximisation des informations obtenues par animal testé, ce qui permet donc potentiellement de limiter ou d'éviter l'utilisation subséquente d'animaux supplémentaires, sans compromettre le bien-être animal.

Les alternatives de raffinement désignent les modifications apportées à l'élevage ou aux procédures expérimentales en vue de minimiser la douleur et la détresse, et d'améliorer le bien-être des animaux utilisés à des fins scientifiques, de la naissance à la mort.

logo-graal

.
_MG_0559.jpg
DSCN4904.jpg
dekel 7.04.06 109.jpg
IMG_7943.jpg