Prix Geoffroy-Saint-Hilaire 2014

La Sfeca est fière d'annoncer que le prix Geoffroy-Saint-Hilaire 2014 est attribué à Luc-Alain Giraldeau, un biologiste du comportement de renommée internationale. Il a soutenu sa thèse en 1985 à l’université McGill à Montréal sous la direction du professeur Louis Lefebvre (lui-même distingué par le prix Geoffroy-Saint-Hilaire en 2008). Il est actuellement professeur à l’université du Québec à Montréal (UQAM).

Ses intérêts de recherche portent sur les comportements sociaux et, plus spécifiquement, sur les facteurs écologiques qui promeuvent le développement de relations d’exploitation entre les membres d’un même groupe (dont la situation type est décrite par le problème "producteur-chapardeur"). Il a contribué à fonder le domaine de recherche concernant l’approvisionnement social. C’est aujourd’hui le sujet d’étude d’un grand nombre de laboratoires de par le monde. Ses travaux reposent sur une double approche à la fois théorique et expérimentale très originale. De plus, ses découvertes sur l’inefficacité de l’apprentissage en milieu social ont mené au développement de l’écologie comportementale de l’apprentissage, domaine qu’il a contribué à définir. Il a œuvré à l’interface de l’éthologie et de l’écologie comportementale cherchant en permanence à établir un pont entre ces deux approches complémentaires. Luc-Alain Giraldeau assure une synthèse sereine et convaincante entre, d’une part, les approches écologiques et évolutionnistes et, d’autre part, les approches cognitives et mécanistes.

A ce jour, il est l’auteur de plus d’une centaine d’articles, ainsi que d’un ouvrage majeur co-écrit avec Tom Caraco, la monographie « Social Foraging Theory » (2000) qui a une influence considérable sur la recherche théorique autour des questions d’approvisionnement social et d’utilisation de l’information publique. Luc-Alain Giraldeau n’est pas qu’un chercheur remarquable. En plus de sa charge d’enseignement, il a aussi assuré d’importantes activités administratives puisqu’il a été directeur du département des sciences biologiques, et qu’il est actuellement le vice-doyen à la recherche à l’Uquàm. Il a été président de plusieurs sociétés savantes : la Société Québécoise pour l’Etude Biologique du Comportement (SQÉBC), l’Association Francophone d’Ethologie et d’Evolution (Afee), le Conseil Canadien de Protection des Animaux (CCPA). Notons qu’il est aussi très impliqué au niveau local sur les questions d’éthique et de bien-être animal pour les animaux de laboratoire.

Luc-Alain Giraldeau est un authentique passeur. Son implication en faveur de l’enseignement et de la vulgarisation de la biologie du comportement est indéniable. Il a dirigé la rédaction de trois manuels de cours sur la biologie du comportement. Il a ainsi codirigé avec le neuroéthologue néerlandais Johan Bolhuis le livre « The behavior of animals : mechanisms, function and evolution » publié chez Blackwell en 2005. La même année paraissait chez Dunod le livre « Écologie comportementale » codirigé avec Etienne Danchin et Frank Cézilly. Enfin, il a co-écrit avec Frédérique Dubois « Le comportement animal », un manuel paru chez Dunod en 2009. Cet ouvrage destiné à des étudiants de Licence concilie l’approche éthologique et celle de l’écologie comportementale. Enfin, il a codirigé avec Johan Bolhuis « Animal Behavior », ouvrage en quatre volumes publié par Sage en 2009.

Plus d'informations sur la page Web de L.-A. Giraldeau. Le prix Geoffroy-Saint-Hilaire lui sera remis lors du colloque Sféca 2014 à Nanterre du 8 au 10 juillet 2014 (voir la page web du colloque).

.
Vanessa atalanta_Demesse.jpg
P1020495.jpg
IMG_3248.jpg
miroir 24.04.06 038.jpg